Armide - Groupe Ténor, lauréat 2019 de la reprise d'entreprise

Lauréat 2019 du concours “Reprendre & Réussir en Seine-et-Marne”, Nizar Alachbili revient sur son parcours et sa reprise d’entreprise.

ZOOM SUR

> Entreprise : Armide - Groupe Ténor
> Gérant : Nizar ALACHBILI
> Secteur d’activité : Transformation numérique
> Effectif : 170 (Ténor) dont 60 (Armide)
Adresse : 15 avenue de Saria 77700 SERRIS
Site web : www.armide.fr
Email : contact@armide.fr
Téléphone : 09 81 17 26 10

Armide : une reprise réussie !

"J’ai fait mes études primaires et secondaires au Maroc jusqu’à mon bac que j’ai passé à Casablanca. Je suis ensuite venu en France en 1998 pour passer un BTS en informatique de gestion dans le Nord-Pas de Calais. J’ai obtenu mon premier emploi en région parisienne en 2001, au sein de la société Armide, une petite structure de 3 personnes dont 1 salarié. Je poursuivais en parallèle des études d’ingénieur, au CNAM.

J’ai quitté l’entreprise en bons termes lorsque j’ai eu mon diplôme, en 2004. J’avais prévu de devenir chef de projet informatique mais l'appel de l’aventure entrepreneuriale était stimulant. J’ai donc créé ma structure à l’international, pour développer la même activité qu’Armide en France : l’intégration de progiciels de gestion.

Un parcours personnel lié à l’entreprise

En 2012, j’ai décidé de revenir m’installer en France avec ma famille et, après une mission de 6 mois en développement commercial, les propriétaires d’Armide m’ont proposé de me vendre la structure. Ils avaient d’autres possibilités mais ont préféré transmettre leur affaire, créée en 1986, à quelqu’un qu’ils connaissaient déjà. Ils souhaitaient par ailleurs même rester dans la structure jusqu’à leur retraite, en 2015.

J’ai donc racheté une structure que je connaissais et avec laquelle j’avais gardé des liens, notamment par des partenariats ponctuels. Elle était gérée en bon père de famille : 300 000 euros de chiffres d’affaires pour un résultat minimal qui suffisait à payait les salaires. Dès le départ, j’avais prévu de me servir de mon profil de développeur commercial pour faire progresser l'entreprise. Nous avons connu une grosse croissance organique entre 2013 et 2015, avant de passer à de la croissance externe.

L’intégration de progiciel de gestion

L’entreprise Armide fait maintenant partie du Groupe Ténor, fondé avec Maxime Voirin à l’occasion du rapprochement de nos deux sociétés. Nous faisons de l’intégration de progiciel de gestion à destination des PME-PMI, allant de 30 à 500 salariés. Nous ne nous contentons pas de vendre une licence ; nous assurons le conseil et l’accompagnement, la réingénierie de processus, l’installation du progiciel, le paramétrage, le développement pour coller aux besoins spécifiques de chaque entreprise, la formation, l’assistance et la maintenance. Ce sont des projets qui durent généralement entre 6 mois et 2 ans et nous gardons nos clients quelques années de plus.

Nous avons clôturé 2018 avec plus de 7 millions d’euros de chiffre d’affaires. Je vise les 10 millions pour 2020-2021 grâce à notre croissance organique. La croissance externe a été stoppée sur Armide en 2017 car nous avons développé d’autres activités au sein du Groupe Ténor. Nous nous sommes diversifié de manière cohérente pour pouvoir accompagner la transformation digitale des entreprises.

Nous sommes désormais capables d’être l'interlocuteur unique de nos clients et leur offrir une solution globale basée sur différents métiers : progiciels de gestion (ERP & CRM), infrastructures informatiques, Cloud, eCommerce, Web, Business Intelligence...

"Les banques n’ont pas cru en mon premier business plan"

La reprise a-t-elle été simple ? Oui dans le sens où la banque historique d’Armide a dit non d’entrée, car elle ne voyaient pas la société pouvoir grandir. En 2013, Elle n’a pas cru en mon premier plan de développement. Je me suis donc arrangé pour pouvoir payer deux tiers de l’entreprise grâce à un crédit-vendeur de 12 mois. Je me suis concentré sur le développement commercial pendant les premiers temps pour aller chercher de nouveaux clients et pouvoir rembourser ce crédit. Les anciens dirigeants continuaient de gérer les projets de manière opérationnelle, comme ils l’avaient voulu. Leur dernier semestre dans l’entreprise a été consacré à la transmission et à la formation des nouvelles ressources.

Nous sommes basés à Serris mais avons des agences à Lyon, Besançon, Clermont-Ferrand, Nantes, Dijon, Bordeaux… pour être à proximité des clients et des ressources. Nous vendons du temps de travail, cela représente 80 % de notre activité.

Notre projet sur les trois prochaines années et de  nous développer à l’international. Cela se fera d’abord en Europe par de la croissance externe.

"Nous vivons dans un beau pays..."

Venant d’une longue expérience à l’international et fréquentant d’autres pays et économies, je trouve que nous vivons dans un beau pays. Un pays où l’égalité des chances est ancrée. Un pays business friendly malgré les apparences et les critiques."

 

Le concours Reprendre & Réussir en Seine-et-Marne est organisé par le Réseau Transmettre & Reprendre une Entreprise en Seine-et-Marne. Créé en 2005 à l’initiative de la CCI Seine-et-Marne, il réunit les principaux acteurs départementaux de la transmission-reprise d’entreprises. Le Réseau propose notamment un bulletin d’opportunités et des forums dédiés à la transmission/reprise, des consultations d’experts (avocats, experts-comptables), un Club de Repreneurs et un concours annuel « Reprendre & Réussir » valorisant des reprises.