Imprimer

#QSE - Développement durable

La RSE : un champ à investir pour la viabilité de son entreprise

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) englobe toutes les pratiques et actions des entreprises ayant un impact positif sur la société, sans pour autant perdre de vue leurs objectifs économiques. Que recouvre précisément la RSE ? Pourquoi s’y engager ou renforcer ses actions ? Comment valoriser ses pratiques responsables ? Tour d’horizon.

Zoom sur

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) englobe toutes les pratiques et actions des entreprises ayant un impact positif sur la société, sans pour autant perdre de vue leurs objectifs économiques. Que recouvre précisément la RSE ? Pourquoi s’y engager ou renforcer ses actions ? Comment valoriser ses pratiques responsables ? Tour d’horizon.

Principaux domaines d’action de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE)

La RSE fait référence à la manière dont les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales et sociétales dans leurs activités et dans leurs interactions avec les parties prenantes : salariés, clients, fournisseurs, partenaires financiers, communauté locale… et plus généralement la société dans son ensemble.

 

La RSE s’appuie sur 4 axes majeurs sur lesquels l’entreprise peut et doit agir :

  • L'environnement

Les entreprises doivent décrire leurs impacts sur l'environnement et les actions mises en oeuvre pour les réduire « Concrètement, il s’agit des mesures prises pour limiter les consommations d'énergie et de produits polluants, réduire les déchetsdécarboner, économiser les ressources naturelles… » explique Pierre-Olivier Viac, responsable Transition écologique à la CCI Paris Ile-de-France.

  • Le social

Les actions peuvent concerner la qualité de vie au travail, la prévention des risques professionnels, la mobilité et les déplacements des salariés, la promotion de la diversité et de l'inclusion, l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, les mesures incitatives pour fidéliser et motiver les salariés... « Le champ d’action est vaste ! »

  • L'économique

Les entreprises doivent être économiquement viables tout en générant une valeur ajoutée pour la société. « L'entreprise se situe au coeur d'un écosystème avec des fournisseurs et des clients, et elle doit agir de manière responsable avec ses partenaires. Les notions de satisfaction clients et d'achats responsables seront par exemple traitées dans cette partie. » souligne Pierre-Olivier Viac.

  • Le sociétal

Les entreprises, particulièrement les TPE-PME, sont intégrées à leur territoire, créent des emplois et de la valeur ajoutée localement, attirant ainsi d’autres activités économiques mais aussi sociales, culturelles... Un cercle vertueux pour le développement harmonieux du territoire ! « Il ne faut pas oublier que, réciproquement, le territoire peut aussi être source d'opportunités et de développement pour ses entreprises. C'est cette interaction et ces partenariats locaux qui entrent en ligne de compte et seront mis en avant. »

Pourquoi s’engager dans une démarche de RSE ?

La RSE est devenue de plus en plus importante pour les PME, en particulier car leurs clients ont accru leur attention sur les questions environnementales et sociales. De nombreuses entreprises adoptent donc des pratiques de RSE pour répondre à ces attentes, mais aussi pour :

  • améliorer leur réputation et leur image
  • attirer et fidéliser les clients
  • faciliter les recrutements
  • motiver et fidéliser leurs salariés
  • favoriser des investissements durables
  • se conformer aux réglementations
  • acquérir des avantages compétitifs
  • etc.

« La RSE va ainsi contribuer à la viabilité à long terme de l’entreprise. Il est donc devenu indispensable, non seulement de s’engager dans la RSE, mais aussi de faire connaître ses actions. » insiste Pierre-Olivier Viac.

La directive européenne CSRD sur le reporting social et environnemental va encore accélérer cette tendance car si la plupart des PME ne sont pas directement concernées par cette nouvelle obligation, elles devront néanmoins fournir des données à leurs donneurs d’ordre et seront invitées à faire un reporting de manière volontaire.

Comment renforcer ses actions RSE et les valoriser ?

Intégrer une démarche RSE dans le fonctionnement de son entreprise implique de mesurer et d’évaluer l’impact de ses activités en matière sociale et environnementale. Il existe de nombreuses normes (ISO 26000) et cadres d'évaluation proposés par des organismes (Ecovadis, Afnor, Véritas...) en matière de RSE. Des rapports RSE peuvent également être produits pour décrire les actions mises en place et les résultats obtenus.

« La plupart des PME font déjà de la RSE sans le savoir ! Mais c'est souvent mal formalisé, affirme Pierre-Olivier Viac. Pour vous en rendre compte, réalisez un Flash Diag RSE en 1 minute chrono. Vous réaliserez que vous ne partez pas de zéro et qu’il faut le faire savoir ! »

La CCI Paris Ile-de-France peut vous accompagner dans votre démarche RSE. « Le diagnostic RSE réalisé par les conseillers de la CCI permet d'identifier toutes les actions déjà mises en place dans l'entreprise sur l'ensemble des volets de la RSE et de proposer des actions complémentaires, si nécessaire, pour arriver à un plan d'action RSE complet et crédible. »

« Si l'entreprise veut ensuite aller plus loin, nous pouvons aussi lui proposer, avec notre partenaire Bureau Véritas, un accompagnement plus poussé et une évaluation pour bénéficier d'un scoring et pouvoir se comparer avec les autres entreprises. »