Projets maritimes

Alors que le trafic fluvial sur la Seine à grand gabarit connaît une forte croissance depuis une dizaine d’années, une partie de la Seine en amont de Paris est freinée dans son développement. De l’écluse de la Grande Bosse à Nogent-sur-Seine, le tonnage des bateaux est en effet limité (900 tonnes maximum) par rapport au reste du réseau navigable de la Seine amont (4 000 tonnes).

Mise à grand gabarit de la Seine Bray et Nogent-sur-Seine


Les objectifs fondateurs :

  • Accroître les échanges de marchandises par voie fluviale depuis Bray-sur-Seine et Nogent-sur-Seine vers le bassin parisien, les ports du Havre, de Rouen et le nord de l'Europe avec la réalisation du Canal Seine-Nord-Europe.
  • Contribuer au développement économique local en améliorant la compétitivité des entreprises et en suscitant l'implantation de nouvelles activités.
  • Permettre la réduction des nuisances ainsi que des émissions de gaz à effet de serre grâce au report modal vers des modes de transport de marchandises alternatifs à la route.

Les trafics actuels entre Bray et Nogent :

  • Les principaux ports et quais de chargement sont situés à Nogent-sur-Seine, Bray-sur-Seine, Villiers-sur-Seine, le Mériot et Mouy-sur Seine,
  • 1 million de tonnes transportées en 2009,
  • + 39 % de croissance des trafics fluviaux entre 2006 et 2009,
  •  de nombreuses entreprises utilisatrices.

Le grand gabarit entre Bray et Nogent, c'est :

  • Une baisse de coût de transport fluvial qui permet de diminuer le trafic routier,
  • Une meilleure compétitivité des entreprises,
  • Une plus grande attractivité pour le territoire.

Un mode de transport économe en CO²

Le projet d'extension du réseau à grand gabarit sur la Seine s'inscrit pleinement dans les engagements du Grenelle de l'Environnement qui fixe comme objectif de faire évoluer la part modale du non-routier et non-aérien de 14 % à 25 % à l'échéance 2022. Le transport fluvial est en effet un mode respectueux de l'environnement, peu polluant et peu consommateur d'énergie.

Les scénarios d'aménagement de la voie fluviale

Accueillant aujourd’hui des bateaux d’une capacité maximale de 800 à 900 tonnes, le secteur de Bray-sur-Seine à Nogent-sur-Seine serait aménagé pour accueillir des bateaux de plus grande capacité de chargement, allant de 1 000 à 4 000 tonnes. VNF étudie cinq scénarios de mise à grand gabarit qui diffèrent selon la dimension des bateaux envisagés sur ce secteur. La taille des «bateaux- projet» varie en longueur entre 85 m et 180 m pour des convois poussés.

Le calendrier du projet

  • Réalisation des études d'opportunité (techniques, environnementales et économiques) 2009 - début 2011
  • Débat public : fin 2011
  • Etudes techniques et enquêtes publiques : 2012 - 2014
  • Travaux : 2014 - 2018
  • Mise en service : 2018

Pour en savoir plus :