Les Présidents des Chambres et le Département tenant la charte signée
Actualité territoriale

Signature d'une Charte de coopération entre les Chambres Consulaires et le Département

Le Conseil départemental de Seine-et-Marne, la Chambre d’agriculture, la Chambre de métiers et de l’artisanat et la Chambre de commerce et d’industrie de Seine-et-Marne ont signé, le 28 juin 2016 à Melun, une Charte de coopération pour la préfiguration du Conseil de développement de la Seine-et-Marne.

 

Dans le cadre de la démarche collaborative ambitieuse engagée par le Département de Seine-et-Marne pour la rédaction d’un « Livre Blanc », et convaincus de la nécessité d’avoir une approche stratégique partagée à l’échelon départemental du développement de la Seine-et-Marne, le Président du Conseil départemental et les Présidents des trois Chambres consulaires de Seine-et-Marne ont formalisé leur partenariat via la signature d’une Charte de coopération.

Le Département a toujours été un acteur engagé du développement économique. Bien que la loi modifie l’exercice de la compétence économique au profit de la Région, le Département a néanmoins la possibilité d’agir en la matière, à travers des compétences partagées et des partenariats.

Les Chambres consulaires, quant à elles, ont initié depuis 2011 une démarche inter-consulaire (initiative "Seine-et-Marne Acc’tive"). S’appuyant sur une connaissance fine du territoire et de ses entreprises, elles ont ainsi élaboré une vision stratégique de l’économie de la Seine-et-Marne, afin de rendre plus efficace leurs actions et de mieux répondre aux attentes des acteurs économiques et des collectivités de la Seine-et-Marne.

Les quatre acteurs ont signé une Charte de coopération le 28 juin dernier, à Melun. Cette Charte a vocation à préfigurer la création du Conseil de Développement de la Seine-et-Marne, lieu de dialogue, d’expertise et de définition de stratégies communes pour renforcer l’attractivité du département. Il permettra notamment d’alimenter le Livre blanc.

Ce mode de collaboration, inédit en Île-de-France, permettra non seulement une meilleure prise en compte des intérêts des Seine-et-Marnais à l’échelon régional, mais aussi de travailler en synergie, ainsi qu’en lien avec les dynamiques des départements limitrophes. Dans un second temps, l’ensemble des collectivités locales du Département sera invité à rejoindre la démarche de création du Conseil de développement.

 

Objectifs de la Charte de coopération :

-       Etablir un diagnostic économique du territoire ;

-       Définir une vision stratégique commune pour le territoire seine-et-marnais à moyen terme ;

-       Contribuer à l’élaboration des schémas régionaux tels que le schéma régional de développement économique et le schéma régional des formations.


Axes prioritaires :

-       Elaborer un modèle de développement de la Seine-et-Marne

-       Renforcer le tissu économique et s’appuyer sur ses atouts

-       Développer les compétences de demain, au service de l’emploi

La Charte de coopération a vocation à s’ouvrir à d’autres signataires, parmi lesquels les collectivités locales et territoriales, ainsi que l’Union des Maires de Seine-et-Marne, selon des modalités définies par les membres fondateurs.

Elle a été ratifiée dans le cadre du lancement de la démarche collaborative de rédaction d’un « Livre Blanc » de la Seine-et-Marne. Ce projet, piloté par la nouvelle Mission Attractivité et Stratégies Territoriales (MAST) du Conseil départemental, permettra de dégager une vision partagée du territoire seine-et-marnais à l’horizon 2030. Son élaboration devra mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire selon un calendrier dense et ambitieux.

En effet, un premier diagnostic sera élaboré à la rentrée prochaine, et présenté à l’occasion de 11 conférences territoriales associant maires et présidents d’EPCI programmées à l’automne. Enfin, deux réunions associant les forces vives du territoire (acteurs économiques, associations, etc.) viendront clore cette phase de concertation et permettre l’édition des cahiers stratégiques du Livre Blanc.

En complément