Création d'entreprise

Le seuil de rentabilité

Qu'est-ce que le seuil de rentabilité ? Comment le calculer ?
 

Définition

Le seuil de rentabilité correspond au niveau de chiffre d'affaires au-delà duquel vous commencez à réaliser un bénéfice.

Il s'agit donc du niveau d'activité qui permet, grâce à la marge réalisée (différence entre le niveau des ventes et les charges variables découlant implicitement du chiffre d'affaires) d'avoir les moyens de payer toutes les autres charges de l'exercice, c'est-à-dire les charges fixes.

Les charges variables sont également appelées "charges opérationnelles" tandis que les charges fixes sont qualifiées aussi de "charges structurelles".

Comment le calcule-t-on ?

Pour calculer le seuil de rentabilité, il faut :

 1 - Répartir l'ensemble des charges de l'exercice en deux catégories :

  • les charges fixes : ensemble des dépenses que vous devez obligatoirement assumer, même si vous ne réalisez pas de chiffre d'affaires. Par exemple : loyer du local commercial, salaires, charges sociales, primes d'assurance, honoraires de l'expert-comptable...
  • les charges variables : dépenses découlant automatiquement du niveau des ventes. Ce sont essentiellement les approvisionnements correspondant au chiffre d'affaires réalisé, les frais de transport sur achats et/ou sur ventes, le commissionnement versé sur les ventes...

2 - Calculer la marge sur coûts variables : Montant prévisionnel des ventes  -  charges variables entraînées automatiquement par vos ventes.

3 - Traduire cette marge en pourcentage de chiffre d'affaires pour obtenir le taux de marge sur coûts variables :  (marge sur coûts variables /chiffre d'affaires) x 100.

4 - Obtenir le seuil de rentabilité (exprimé en monnaie) : charges fixes / taux de marge sur coûts variables.

Dès que les ventes dépasseront le montant du seuil de rentabilité, vous commencerez à dégager des bénéfices.
C'est donc un bon indicateur pour vérifier la faisabilité de votre projet, car vous pouvez le traduire concrètement en nombre d'heures à facturer, en nombre d'articles à vendre en moyenne par jour (ou par semaine), etc.

Exemple : si vous lancez une activité de vente de survêtements de sports sur les marchés forains, il est très utile que vous sachez (après calcul en fonction de votre projet) qu'il vous faudra, en moyenne, vendre au moins 10 survêtements par jour de marché, pour ne pas faire de pertes.

Calcul du seuil de rentabilité

Chiffre d'affaires prévisionnel HT

                 
                          
Charges variables  
 
Chiffre d'affaires - charges variables = marge sur coûts variables  
 
Marge sur coûts variables / chiffre d'affaires = taux de marge sur coûts variables  
 
Charges fixes / taux de marge sur coûts variables = seuil de rentabilité  
 

 

 

Ne pas confondre le "seuil de rentabilité" avec le "point mort". Les deux sont issus du même concept mais le premier s'exprime en niveau de chiffre d'affaires (en monnaie) alors que le second s'exprime en temps (nombre de jours, de mois ou d'années nécessaires pour être rentable).

> Télécharger un modèle de compte de résultat et de tableau de calcul du seuil de rentabilité en format Excel

Article original paru sur afecreation.fr .