Thomas IDE
Étudier et vous orienter

« La cuisine, ma passion, mon métier »

L’apprentissage est un formidable tremplin pour les jeunes, c’est un fait. Le statut d’apprenti, d’alternant ou encore de stagiaire est de plus en plus reconnu au sein du monde du travail. Et lorsque celui-ci est lié à un concours, la reconnaissance en sortant du cursus scolaire est encore plus grande.
 
ZOOM SUR

Le MagÉco, magazine des entreprise et territoires de Seine-et-Marne

Thomas IDE, un jeune apprenti cuisinier, désormais médaillé d'or régional et départemental, prépare la finale pour remporter le titre de « Meilleur Apprenti de France ». Nous sommes partis à sa rencontre, ainsi qu’à celle de Thierry CHARRIER, Chef des cuisines du Quai d'Orsay et maître d’apprentissage, pour qu’ils nous expliquent plus en détail comment ils ont vécu ces années de formation et la préparation au concours. Ils reviennent pour nous sur cette aventure exceptionnelle.

 

Thomas IDE, médaillé d’or régional et départemental et apprenti cuisinier à l’UTEC

MagÉco : Vous venez de remporter la médaille d’or régionale et départementale ; pourquoi avezvous participé à ce concours ?

Thomas IDE : J’ai décidé de participer à ce concours afin de découvrir de nouvelles choses. Je me suis entraîné chaque jour pour cette compétition, je refaisais la recette jusqu’à atteindre la perfection. J’ai travaillé durant 1 mois avant de trouver la recette que je souhaitais présenter, et par la suite, je me suis entraîné tous les jours pendant 2 semaines pour la perfectionner.

 

MagÉco : Comment voyez-vous votre avenir, au CFA et/ou en entreprise, maintenant que vous avez obtenu ce Prix ?

Thomas IDE : Je suis en 3ème année, donc je vais tout d’abord finir ma formation et me préparer pour obtenir mon Bac Pro, puis j’aimerais intégrer le monde du travail. Je n’ai pas de projet précis, hormis celui de travailler en cuisine car c’est vraiment ma passion. Si je parviens à gagner la finale du concours, certaines opportunités se présenteront à moi et cela m’ouvrira incontestablement des portes auxquelles je n’ai pas accès pour le moment.

 

Thierry Charrier, Chef des cuisines du Quai d'Orsay et maître d’apprentissage

MagÉco : Pourquoi avez-vous recruté Thomas, votre apprenti ?

Thierry Charrier : Thomas a passé le concours « Trophée Jacques Durand » qui est organisé dans le cadre du salon de la gastronomie, au Sénat. Il m’a été conseillé par l’un des membres du jury, le Chef des cuisines de la présidence du Sénat, Pascal Grière. Cela fait 20 ans que nous prenons des apprentis, nous sommes très satisfaits de ces jeunes qui s’investissent comme ils le font et nous souhaitons continuer à travailler avec eux.

 

MagÉco : Comment vous, et le CFA UTEC, l’avez-vous accompagné dans ce challenge professionnel ?

Thierry Charrier : J’ai fait travailler Thomas régulièrement sur sa recette afin qu’elle soit parfaite pour le jour J. Il est en demi-finale et médaillé d’or régional et départemental pour le moment, mais ce garçon a toutes ses chances pour remporter la finale nationale ! En ce qui concerne l’UTEC, c’est la 1ère fois que je travaille avec le CFA de la CCI Seine-etMarne. Je pense que l'établissement doit explorer différentes pistes d’amélioration et s’enrichir de ce que les jeunes apprentis lui apportent.

 

MagÉco : L’apprentissage est-il un dispositif que vous recommanderiez à un dirigeant ?

Thierry Charrier : Les apprentis apportent une impulsion, une fraîcheur. J’ai moimême fait un cursus en apprentissage et je trouve ce dispositif avantageux pou r l’étudiant comme pou r l’entreprise. Dans mes cuisines, nous prenons volontairement un minimum d’apprentis afin de les former et de les suivre au mieux, car une bonne formation nécessite du temps et de la patience. Je pense que les entreprises devraient toutes embaucher des apprentis car ils nous apportent beaucoup au quotidien.

Contact
CCI SEINE-ET-MARNE
infocci@seineetmarne.cci.fr01 74 60 51 00